Hammamet

C'est un milliardaire roumain, Georges Sébastian, qui «découvrit» cette petite ville d'Hammamet dans les années 20. Il en lit une station sélecte, où accoururent bientôt ses amis, privilégiés de la fortune en mal de soleil. De nos jours, les charters, ainsi qu'une excellente infrastructure hôtelière, ont démocratisé ce coin de paradis, désormais ouvert à tous. Détail encourageant: les promoteurs ont su éviter le «ieantisme. et vous ne verrez pas de tours à Hammamet. Mieux encore, les hôtels de l'endroit s'intègrent remarquablement au paysage, sans tomber dans un futurisme excessif. La luxueuse résidence de Georges Sébastian abrite maintenant un centre culturel international où se déroule. en juillet-août, le célèbre festival d'Hammamet. Vousau-rez là de quoi meubler vos loisirs après la plage et les balades en mer! Le spectacle terminé, vous redescendrez vers la mer. en vous désaltérant d'une orange cueillie à même l'arbre: ici. les orangers poussent au bord des chemins...

région du cap bon - hammamet

Petites demeures immaculées, ruelles très propres, l'aspect net et coquet d'Hammamet vous charmera. Lassé de flâner, vous trouverez toujours un café, un restaurant ou une boutique sur votre chemin. Au sud de la ville, jouxtant la médina, se dresse la casbah (citadelle). Ancienne garnison occupée par les guerriers musulmans, et, plus tard, par la Légion, ce petit fort mérite une visite. Tapie dans son ombre protectrice, la médina se présente comme un écheveau de ruelles. Chaque venelle réserve sa surprise. A peine franchi le seuil d'une échoppe, attendez-vous à subir les débordantes effusions des boutiquiers, toujours intarissables sur la qualité de leur marchandise (notez que les articles les plus intéressants proviennent de Nabeul, tout proche).

Venez consultez notre séléction d'hôtel à Hammamet