Monastir

«Petite sœur» de Sousse (à 24 km.). Monastir, assoupie sous le soleil, occupe la pointe méridionale du golfe d'Hamma-met. Fort sinueuse, la côte recèle d'innombrables criques, cernées de collines et de basses falaises. Au pied de l'émincnce qui porte le ribat. une jolie promenade épouse la courbe délicate d'une anse.

Véritable point de repère, le ribat jouxte la plupart des sites intéressants. Erigé au XIe siècle, ce monastère à l'allure redoutable domine la ville et le port. Créneaux et tourelles, cel-ules frustes et patios composaient le décor quotidien de ses anciens occupants, les moines-soldats de l'islam.

Au pied du ribat. la Grande Mosquée, élevée également au XIe siècle et dûment restaurée, ne mérite guère son nom. car ses dimensions restent modestes. Concession aux temps modernes, c'est par haut-parleur que le muezzin convie, ici. les fidèles à la prière!

Renommée pour ses monuments. Monastir doit pourtant l'essentiel de sa réputation au héros de la République, Habib Bourguiba, qui y naquit en 1903. Fort attaché à sa région, le «Combattant suprême» séjourne fréquemment dans son palais d'été de Skanès. une station balnéaire toute proche. Erigée en hommage à la famille du président, la mosquée Bourguiba (1963) dresse son élégante silhouette à quelques pas du ribat. Magnifiquement décoré, l'édifice allie harmonieusement matériaux et styles traditionnels; la somptueuse porte principale - un petit chef-d'œuvre dû aux artisans kairouanais - ne s'ouvre que rarement, pour marquer un événement exceptionnel. En vous rapprochant du minaret, vous apercevrez la grande cour dallée par une fenêtre grillagée.