La côte de Corail

Grandiose et sauvage, à l'ouest de Bizerte, le littoral nord reste l'oublié des dépliants touristiques. Les routes, il est vrai, laissent souvent à désirer; ainsi, celles menant au cap Serrât, qui, pourtant, vous ménageront une heureuse surprise: dans cette région, natation, plongée et pêche au corail procurent un plaisir rare. Fn reprenant l'axe Bizertc-Tabarka. vous traverserez Sedjenane. cité de mineurs et de potiers. Perpétuant une tradition berbère plus que millénaire, les artisans locaux façonnent de curieuses statuettes, contrevenant ouvertement aux préceptes du Coran, qui interdit cette forme d'iconographie.

Petite ville côtière. Sidi MECHRIG vit modestement et paisiblement - de la pêche et de la récolte du corail. Vous n'y rencontrerez pas la foule: rares sont, en effet, les touristes qui fréquentent ces parages, pourtant dotés d'une fort jolie plage. En poursuivant votre route vers l'ouest, vous gagnerez le cap Negro, tout aussi prodigue en sable fin. (L'ascension de ce promontoire vous permettra de découvrir un splendide panorama.)

Proche de la frontière algérienne, Taharka sommeille huit mois sur douze. Le Festival d'Eté (théâtre, musique, animation artistique) réveille cette petite station, peuplant les plages de Berkoukeeh et de Mel-loula. Profitez de votre passage pour admirer les bijoux locaux, taillés dans le corail.

A 38 km. au large. les îles de La Cïalite restent un refuge pour individualistes. Quelques pêcheurs y traquent le homard, la pieuvre ou le thon, mais les distractions demeurent rares. Coupées du continent (il n'existe pas de service régulier entre les îles et le littoral), et dépourvues d'hôtels de luxe, elles n'attirent guère que les solitaires...

Avant de regagner des lieux plus «civilisés», faites un détour par Aïn Draiiam (à 24 km. de Tabarka), surprenant village aux murs blancs et aux toits de tuile rouge, niché parmi les chênes-lièges. En poussant plus au sud. vous rallierez les impressionnantes ruines de Bulla Regia, ancienne cité aménagée, sous terre, par les Romains.