L'extrême Nord

Cent cinquante kilomètres séparent la Sicile du cap Bon. Itinéraire obligé sur la route maritime est-ouest, le détroit de Sicile vit passer toutes les Hottes, alliées ou ennemies. Aussi l'histoire régionale se confond-elle avec l'épopée des navigateurs qui. de tout temps. croisèrent dans ces parages.

Habitués de ces côtes, les Phéniciens y fondèrent Utique. qui fut leur premier comptoir. Plus tard, les Romains y édifièrent Hippo Dianhytus, l'actuelle Bizerte. L'islamisation de l'Afrique du Nord bouleversa les rapports de forces sur les côtes de Barbarie: les navires chrétiens, lestés de riches cargaisons, avaient tout à redouter de cette passe exiguë, infestée de pirates musulmans. Aussi rapides que téméraires, les corsaires, leur forfait accompli. trouvaient refuge dans de petites criques, à l'abri des récifs. Puissamment fortifiées, les villes barbaresques vivaient exclusivement de rapine.

Sentinelle de la Méditerranée, la base de Bizcrtc garda son importance stratégique jusqu'en 1963. date à laquelle la France se résolut, à regret, à l'évacuer.

La région tire aujourd'hui sa prospérité de tout autres ressources, heureusement! La pêche au corail, ainsi, y est de fort ancienne tradition. C'est la Direction des Pêches du Ministère de l'Agriculture qui délivre les permis pour la pêche et la plongée sous-marines. Une fois muni de ces documents, vous n'aurez plus qu'à vagabonder au fil de la côte de Corail, dont les trésors vous seront dès lors accessibles. Mais, avant de vous mettre en tenue, faites donc un petit tour à Bizerte, la principale ville du coin.