Découverte Houmt Souk

But de pèlerinage et très ancien lieu de culte, la synagogue de La Ghriba s'élève à 8 km, d'Houmt Souk. En quittant cette ville, prenez la route du sud (en roulant prudemment) jusqu'à I-riadh. où des panneaux vous indiqueront la direction de La Ghriba (orthographiée aussi El Graiba ou El Gariba). Immaculées et bardées de drapeaux tunisiens, la synagogue et ses «dépendances» - un monastère et un hôtel - prennent un petit air officiel. Le gardien des lieux, un vieillard ridé et malicieux, vous introduira dans la synagogue, aux faïences éblouissantes, et vous escortera jusqu'au sanctuaire proprement dit. (Pensez à vous déchausser avant d'entrer; si vous n'avez pas de chapeau, on vous trouvera sans doute un couvre-chef.) Cette section de l'édifice, la plus ancienne, repose, dit-on. sur des fondations datant du VI1" siècle av. J.-C. La Ghriba conserve des torahs d'une valeur inestimable, dont un exemplaire rarissime, l'un des plus anciens qui soient, paraît-il.

Sur la côte méridionale de l'île, faites étape à Guellala (à 18 km. d'Houmt Souk), capitale de la poterie djerbienne. Cahoteuses (elles ont la rugosité de la terre battue), les ruelles du village sont bordées par d'innombrables ateliers, fours et modestes fabriques. De petites enseignes convient le passant à entrer. Dans les ateliers, formes et dimensions varient à l'infini, et Ton fabriquera même, sur votre demande. le vase ou le récipient dont vous rêvez. La fantaisie des maîtres potiers paraît sans limites: inlassablement, leurs doigts agiles façonnent et pétrissent l'argile. Ici. pas de gaspillage: les vases brisés ou défectueux, récupérés, serviront à la construction de murs, de fours ou de petites remises. Guellala produit aussi des chapeaux de paille pointus, à la manière grecque.

Pénétrer dans Ylidotin, deuxième agglomération de l'île, suscite une curieuse impression de déjà-vu. Ces ruelles animées et propres, ces odeurs de fruits et de légumes autour du marché, ces vieillards pensifs attablés à une terrasse rappellent irrésistiblement... Houmt Souk. N'en dédaignez pas pour autant cette petite cité riante, et venez-y de préférence un vendredi, jour de marché, promesse d'animation.

Mahboubinh, toute proche, prend des allures de paradis: agrumes et pommes, raisins et figues, olives et amandes y viennent à profusion. Des haies de cactus protègent la plupart des vergers el des jardins des prédateurs - humains ou quadrupèdes -, dont l'agilité est proverbiale!