Fêtes et festivals

Nombre de fêtes coïncident avec les dates saintes du calendrier musulman, fondé sur le cycle lunaire (voir pp. 114 115). L'année lunaire ne comportant que 354 jours, ces jours fériés subissent un constant décalage par rapport au calendrier grégorien.

Le Ramadan intervient durant le 9e mois lunaire: on jeûne de l'aube au crépuscule... et l'on festoie le soir. Cérémonies et prières commémorati-ves emplissent les mosquées le jour du Mouled (anniversaire de Mahomet). Une autre fête (au/) marque la fin du Ramadan: l'Aïd el-Séghir, dit aussi Aid el Fitr. L'Aïd el Kébir (ou Aïd el-Idha) survient 70 jours après: des familles égorgent un mouton pour commémorer le sacrifice d'Abraham. Moins austère, le Ras el âm el Hejri (Nouvel An musulman) donne lieu à des réjouissances.

L'année comporte d'autres festivités, ainsi:

Festivals régionaux de Musique et de Folklore (avril et mai). Dans la plupart des villes dont Gabès, Gafsa, Kairouan. Monastiret Sousse.

Festival international de Carthage (juillet et août). Musique, danse et représentations théâtrales au théâtre antique de Carthage et à Tunis.

Festival d'Ulysse (juillet et début août). Se tient à Djerba. Spectacles folkloriques, manifestations artistiques et défilés.

Festival d'Eté (dernière semaine de juillet). Foire, processions et musique dans les rues de Nabeul.

Festival de Tabarka, rendez-vous des jeunes ne voulant pas "bronzer idiots".

Festival du Sahara (décembre). Se déroule à Douz. Concours de tir, combats de méharis et fantasias.